Racine et Fleurs

Yves-Noël Genod

Racine et Fleurs

Conception : Yves-Noël Genod + guests

Racine, c’est Phèdre et les Fleurs sont évidemment celles du mal (Proust indique le lien Racine / Baudelaire). C’est une étude de botaniste que je commence — sur Racine — et — sur Baudelaire — que je poursuis. L’ensemble doit être présenté en salle à l’Arsenic, à Lausanne, début novembre, mais, ici, à Versailles, c’est dans la grotte en rocaille, vestige d’Ancien Régime, décor visuellement et acoustiquement parfait : j’aime jouer dans les tombeaux. Il peut y faire froid, mais les fleurs du jardin seront aussi à l’extérieur de la grotte, interprétées, je l’espère, par des guests à qui je fais appel pour m’entourer d’une haie d’honneur,
Yves-Noël Genod

Interdit aux moins de 15 ans

Yves-Noël Genod

Yves-Noël Genod se présente lui-même comme un « distributeur » de poésie et de lumière,
il n’invente rien qui n’existe déjà,
il fait passer le furet,
« passé par ici, il repassera par là », il révèle.
Il a présenté à Plastique Danse Flore, en 2010, L’Echange (comme la pièce de Paul Claudel)